Sandra Ezquerra

  • La crise du travail de soins : origines, fausses solutions et opportunités

    Sandra Ezquerra 21 juillet 2014

    Cela fait plusieurs années que l’on parle d’une crise du travail de soins dans l’Etat espagnol et dans d’autres pays occidentaux. Le vieillissement de la population, l’incorporation généralisée des femmes au marché du travail, ainsi que les effets de décennies de politiques néolibérales de privatisations de l’Etat-Providence, tout cela a multiplié les charges et les responsabilités de nombreuses femmes ayant des proches en situation de dépendance. Ces phénomènes ont mis en évidence un vide de « présence » et d’attention pour de nombreuses personnes en situation d’autonomie restreinte.
    Depuis toujours, les soins aux personnes et la reproduction de la vie ont été traitées par le monde de l’économie et de la (...)

  • Etat espagnol : La lutte du quartier ouvrier de Gamonal a aussi un visage de femme

    Antea Izquierdo, Mariano González, Oscar JDB, Sandra Ezquerra 22 janvier 2014

    On a beaucoup parlé et écrit ces derniers jours sur ce quartier de Gamonal de la ville de Burgos et sur la lutte menée par ses habitant-e-s contre un projet de spéculation urbanistique voulu par la municipalité. On a parlé du mécontentement citoyen, de la corruption, des poubelles incendiées et de violence. Néanmoins, tandis que certains ont interprété les événements de Gamonal comme un attentat contre la véritable démocratie exercée dans les urnes, des milliers de personnes dans plus de 40 villes de l’Etat espagnol se sont mobilisées ces dernières semaines pour exprimer leur soutien et leur solidarité avec la lutte de Burgos. Elles ont ainsi démontré que l’épisode de Gamonal n’est pas qu’une simple (...)

  • Féminisme à l’offensive : une profession de foi pro-vie

    Sandra Ezquerra 29 septembre 2013

    Le débat politique et médiatique de ces dernières décennies autour de l’avortement s’est accompagné d’une appropriation monopolistique croissante de la défense de la vie par la droite afin de l’opposer de manière habile à la revendication féministe du droit de choisir.
    Si nous, féministes, nous sommes défendues contre ces accusations sibyllines d’égoïsme et/ou d’infanticide de la part de la machine de propagande de l’Eglise catholique et de ses fidèles profanes, il convient de reconnaître que nos tentatives de remettre en question la défense de la vie en tant qu’instrument exclusif de la droite n’ont jusqu’à maintenant donné que fort peu de résultats. Aussi « anti-choix » qu’ils soient, les anti-choix sont (...)

  • Etat espagnol : construire une alternative politique d’en bas

    Raúl Camargo, Sandra Ezquerra 30 juin 2013

    Les 7 et 8 juin derniers à Madrid ont eu lieu les premières journées organisées par l’initiative « Alternatives d’en bas » auxquelles ont participé des personnes venant des différentes « marées » (terme désignant les mouvements sociaux de lutte contre l’austérité dans la santé, l’éducation, etc. NdT), des collectifs du Mouvement du 15-M, des organisations sociales et politiques de gauche (Izquierda Unida, Izquierda Anticapitalista, Ecologistas en Accion, Juventud Sin Futuro, Equo, Attac… NdT) et cela dans le but de construire une alternative au système politique, économique et social actuel. Le processus de préparation s’était développé via des assemblées ouvertes à Madrid qui rassemblèrent de plus en plus (...)

  • Pour un féminisme anticapitaliste ici et maintenant

    Sandra Ezquerra 21 avril 2013

    Nous publions ici la traduction de la préface à l’édition espagnole du livre de Cinzia Arruzza paru en Italien : « Le relazioni pericolose, Matrimoni e divorzi tra marxismo e feminismo » (Les liaisons dangereuses. Mariages et divorces entre marxisme et féminisme). Une édition anglaise vient récemment d’être publiée chez Merlin Press : « Dangerous Liaisons. The marriages and divorces of Marxism and Feminism » (2013).
    « L’un des problèmes fondamentaux du marxisme actuel consiste à ne pas comprendre les raisons concrètes qui divisent les travailleurs et qui empêchent la croissance de la solidarité de classe. Parmi ces raisons se distinguent en particulier le racisme et le sexisme. En conséquence, une lutte (...)

  • Discours et pratiques féministes dans le mouvement du 15-M dans l’Etat espagnol

    Sandra Ezquerra 16 septembre 2012

    Plus d’un an après sa naissance, le mouvement des « Indignés » dans l’Etat espagnol (« mouvement du 15-M ») fait toujours parler de lui à l’heure où la crise sociale et économique s’aggrave jour après jour. Au-delà de son évolution future, de ses succès et de ses échecs, ce texte veut aborder une réflexion sur l’expérience spécifique des femmes dans ce mouvement et sur la manière dont ce dernier a intégré le discours et la pratique féministe. (Avanti4.be)
    Introduction
    Depuis le mois de mai 2011, le mouvement du 15-M dans l’Etat espagnol a entraîné dans la pratrique politique une énorme quantité et variété de personnes qui, jusqu’à il y a quelques moins, observaient de manière distante et sans implication les (...)