Renaud Vivien

  • Dexia met la Belgique dans l’illégalité

    Renaud Vivien 3 novembre 2013

    Richard Falk, rapporteur à l’Assemblée générale des Nations-unies, a prouvé les liens entre Dexia SA et la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens. Or, l’État belge est l’actionnaire principal de cette « bad bank ».
    Le 29 octobre, le Rapporteur Spécial sur la « situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967 », Richard Falk, présente son rapport à l’Assemblée générale des Nations-unies. Celui-ci est accablant pour Dexia SA et l’État belge qui est l’actionnaire principal de cette « bad bank ». Constatant le financement des colonies illégales dans les territoires palestiniens par Dexia SA à travers sa filiale Dexia Israël, le Rapporteur de l’ONU (...)

  • Banquer pour Dexia : C’est spolier la population et attenter à la démocratie

    Renaud Vivien 12 décembre 2012

    En novembre, la Belgique a décidé d’injecter 2,9 milliards d’euros dans Dexia. Pour l’Europe, cet argent injecté va peser sur le déficit. Une carte blanche de Renaud Vivien, juriste et militant du Comité pour l’Annulation de la dette du Tiers Monde (CADTM).
    Les actionnaires du groupe Dexia se réuniront en assemblée générale extraordinaire le 21 décembre pour se prononcer sur la recapitalisation de la banque par les États belge et français à hauteur de 5,5 milliards d’euros, dont 2,9 milliards pour la Belgique. Depuis le premier sauvetage de Dexia en 2008, le chantage est de mise. Pour la direction de Dexia et les gouvernements, la recapitalisation de la banque par les États n’est pas un choix mais une (...)