Pascual Serrano

  • Facebook, Twitter… Quand les réseaux sociaux reproduisent l’inégalité

    Pascual Serrano 29 mai 2013

    Si l’arrivée d’Internet a représenté l’élimination de toutes les barrières à la publication, l’irruption des réseaux sociaux a signifié la fin de l’oligopole des médias sur l’information. Le concept même de « média » a perdu sons sens : les informations ne font déjà plus partie d’un bloc offert par un média particulier, on accède au contraire à elles de manière individualisée, sans passer par la « Une » d’un support global quelconque.
    Plusieurs dirigeants de médias reconnaissent d’ailleurs que la page de départ de leur propre navigateur n’est pas la couverture d’un quelconque média mais bien Twitter. Ces deux questions ; l’accès libre à la publication et la diffusion virale des contenus au travers des réseaux sociaux (...)

  • Les « Chavs » ou la diabolisation de la classe ouvrière britannique

    Marcelo Justo, Pascual Serrano 12 mai 2013

    La diabolisation de la classe ouvrière britannique s’exprime par un acronyme indéchiffrable : « Chavs ». Personne ne sait ce qu’il signifie, mais dans des pages Web, dans les programmes télévisés et dans les analyses médiatiques populaires ou « sérieuses », il est utilisé pour stigmatiser les jeunes qui vivent dans des logements sociaux municipaux et ont un type spécifique d’accent et d’aspect physique. « En réalité, c’est une manière détournée de définir l’ensemble de la classe travailleuse et de culpabiliser les pauvres d’être pauvres » écrit Owen Jones, auteur de « Chavs » (*), un livre clé sur cette question. Au milieu de la crise actuelle, cette stigmatisation tombe à pic. La pauvreté n’est pas due aux (...)