Pablo Oprinari

  • Mexique : la lutte de classe revient au devant de la scène

    Pablo Oprinari 24 novembre 2013

    Les expectatives que le retour du PRI (Parti Révolutionnaire Institutionnel, NdT) au gouvernement signifierait un retour à la stabilité ont été déjouées. Bien que le gouvernement de Enrique Peña Nieto soit parvenu, avec le « Pacte pour le Mexique », à conclure un accord avec l’opposition pour mettre en œuvre un agenda de réformes structurelles, après huit mois de pouvoir le rejet des réformes éducatives et énergétiques ainsi que la remobilisation de la jeunesse sont en train de configurer un nouveau panorama.
    Depuis la fin 2012, le vieux « dinosaure priiste » est de retour. La classe dominante et les multinationales s’étaient réjouies lorsque Peña Nieto a remporté les élections en juillet de l’année (...)