Mohamed Belaali

  • Egypte : Anniversaire à hauts risques et situation du mouvement ouvrier

    Abdel-Hamid Chaïmaa, Mohamed Belaali 28 juin 2013

    Le 30 juin constituera peut être un autre tournant pour la révolution égyptienne. Les opposants au président Mohamed Morsi des Frères musulmans vont massivement descendre dans la rue pour le premier anniversaire de l’arrivée au pouvoir de Morsi afin d’exiger sa démission. Ces mobilisations du 30 juin sont l’aboutissement de la « Tamarod » (Rébellion), une vaste campagne de pétition qui, selon ses organisateurs, a recueillie plus de 15 millions de signatures en faveur d’un appel à la démission de Morsi – autrement dit, plus que le nombre de votes obtenus par ce dernier à l’élection présidentielle de l’année dernière. Les deux camps s’attendent à ce que les manifestations du 30 juin soient les plus (...)

  • France : Qu’elle est jolie la république bourgeoise ! (Acte 2)

    Mohamed Belaali 21 avril 2013

    Après la « République irréprochable » de Sarkozy, voici « la République exemplaire » de Hollande. La réalité de la République, aujourd’hui comme hier, contraste tristement avec les déclarations de l’un et de l’autre président. Les scandales financiers et les affaires de corruption qui mettent en cause les membres de leurs gouvernements respectifs ont tendance à se perpétuer. Et au moment où l’on exige de la population des sacrifices de plus en plus lourds, de plus en plus insupportables, au moment où les chômeurs et les précaires se comptent par millions, les représentants de la bourgeoisie, eux, se permettent de « planquer leur magot » dans les paradis fiscaux, se servent abondamment dans les caisses de (...)

  • France : Combat ouvrier contre les licenciements et répression bourgeoise

    Mohamed Belaali 10 mars 2013

    Les licenciements massifs d’ouvriers et d’ouvrières se poursuivent et se ressemblent. En quelques années seulement, des centaines de milliers de travailleurs ont perdu leur emploi et se trouvent dans des situations personnelles et familiales dramatiques. Aucun secteur de l’activité économique n’est épargné. De l’automobile au pétrole en passant par le BTP, l’industrie lourde, l’industrie agroalimentaire, le textile, les télécommunications, les transports aériens etc., les entreprises ferment ou suppriment des emplois privant ainsi des hommes et des femmes de leur unique source de revenu, le travail.
    La liste des entreprises, petites et grandes, qui procèdent aux licenciements collectifs ne cesse de (...)

  • Dossier : Guerre impérialiste au Mali

    Mohamed Belaali, Paul Martial 20 janvier 2013

    L’intervention annoncée de l’impérialisme français au Mali a donc commencé le 11 janvier dernier. Elle a peu de choses à voir avec la protection des populations malienne et poursuit plutôt l’objectif de réaffirmer le rôle de la France en tant que gendarme régional d’une zone sensible pour les intérêts de ses grandes entreprises. On ne peut que condamner également l’implication militaire belge dans cette guerre, décidée par ailleurs sans débat au Parlement. Nous publions ci-dessous une analyse de Paul Martial sur les responsabilités de l’impérialisme français – véritable « pompier-pyromane » dans la crise malienne ainsi qu’une dénonciation vigoureuse par Mohamed Belaali du rôle sinistre joué, aujourd’hui comme (...)

  • Égypte : de Mohammed Ali à Mohamed Morsi, un combat permanent entre le passé et l’avenir

    Mohamed Belaali 13 janvier 2013

    L’image de Mohamed Morsi fuyant le 4 décembre 2012 la foule qui encercle le Palais présidentiel, reflète l’état de tension qui règne en Égypte aujourd’hui entre les Frères Musulmans au pouvoir, leurs alliés Salafistes et le reste de la population. « Morsi dégage », « Le peuple veut la chute du régime » scandait la foule nombreuse pour être canalisée par les forces de l’ordre. Ce sont les mêmes slogans qui ont précipité la chute de Moubarak. Mais il s’agit là des mots d’ordre du passé et l’histoire ne se répète jamais à l’identique.
    L’Égypte d’aujourd’hui n’est pas celle des grands soulèvements de janvier/février 2011. La lutte des classes qui déchire ce pays se déroule dans des conditions et circonstances (...)

  • Toulouse, Gaza

    Mohamed Belaali 2 décembre 2012

    « En 2012, ici, à Toulouse, un meurtrier, alimenté par la haine, a massacré trois petits enfants juifs » disait Netanyahou, lors de la cérémonie d’hommage aux victimes de Mohamed Merah, à l’école Ozar Hatorah, le 1er novembre 2012 . « Nous vivons un moment exceptionnel parce qu’ici s’est produite une tragédie, elle-même, exceptionnelle » lui répond François hollande . Étrange cérémonie ! Le même Netanyahou, qui exploite le drame de Toulouse pour gagner les législatives anticipées de janvier 2013, massacre quasiment tous les jours femmes, enfants et vieillards palestiniens.
    Il est à la tête d’un État qui depuis sa création en 1947 s’est spécialisé dans les expulsions, les meurtres et les massacres des (...)

  • Les premières urgences de François Hollande

    Mohamed Belaali 4 novembre 2012

    « Nous devons agir. Agir ensemble et agir vite, car il y a urgence. La première des urgences s’appelle la Syrie ». L’autre priorité qui préoccupe le guerrier Hollande est le Sahel africain : « La dernière urgence, et c’est peut-être la première qui doit nous mobiliser cette semaine, est le Sahel (...) Oui, il faut que le Mali retrouve l’intégrité de son territoire et que le terrorisme soit écarté de cette zone du Sahel », disait le président belliqueux devant l’Assemblée générale des Nations Unies le 25 septembre 2012 .
    Alors que le chômage, la précarité et la misère matérielle et morale qui en découle font ravage en France, François Hollande déclare solennellement à New York que l’urgence aujourd’hui est (...)