Matthias Lievens

  • Débat : La diminution de la TVA sur l’énergie, une bonne idée ?

    David Dessers, Matthias Lievens 8 décembre 2013

    Après quelques tergiversations, le gouvernement a donc finalement décidé de réduite le taux de TVA sur l’électricité de 21 à 6% à partir d’avril 2014. Histoire de s’offrir à bon compte une image « sociale » à la veille d’élections cruciales, mais aussi, pour le PS, de satisfaire à la fois une revendication syndicale et de couper l’herbe sous le pied d’une revendication-phare d’un PTB en croissance dans les sondages. Telle qu’elle a été décidée par le gouvernement, la mesure est pourtant bien loin de correspondre aux attentes de ces organisations progressistes, la réduction se limite à l’électricité et le saut d’index en découlant neutralisera pratiquement son effet sur le pouvoir d’achat des salariés. En outre, (...)

  • Sommet climatique au Qatar : que peut-on en attendre ?

    Matthias Lievens 3 décembre 2012

    De lundi 26 novembre au vendredi 7 décembre, des représentants de 194 pays se réunissent comme chaque année pour un sommet de l’UNFCCC (United Nations Framework Convention on Climate Change) sur le changement climatique. 7000 représentants d’ONGs et plus de 1500 journalistes seront également présents. Après les échecs de Copenhague (2009), Cancun (2010) et Durban (2011), on n’attend pas grand’chose de ce sommet appelé "COP18". Le lieu même de l’événement n’augure rien de bon : le Qatar est le pays ayant le plus d’émissions de CO2 par habitant sur la planète.
    De Copenhague au Qatar
    Depuis l’échec du sommet de Copenhague, les négociations sur le climat ont perdu beaucoup de leur élan, et donc aussi de leur (...)

  • L’économie verte peut-elle arrêter le changement climatique ?

    Matthias Lievens 28 novembre 2012

    A la veille de la Conférence de Doha sur le climat, Matthias Lievens et Anneleen Kenis, militants de l’organisation Socialisme21 en Flandre, viennent de publier un ouvrage intitulé « De mythe van de groene economie » (Le mythe de l’économie verte) qui se consacre à l’analyse et à la dénonciation du commerce des émissions de gaz à effet de serre, de la « consommation durable », du contrôle des populations et de « l’optimisme technologique ». Mais ce livre avance également un certain nombre de lignes de forces pour une alternative écosocialiste, car les auteurs estiment que la transition vers un avenir soutenable ne peut pas se faire sans un profond changement de société. Nous reproduisons ici un article sur (...)