Manuel Martorell

  • Turquie : Les candidatures massives des femmes kurdes révolutionnent les municipales

    Manuel Martorell 20 mars 2014

    C’est probablement un cas unique sur la planète. Le Parti pour la Paix et la Démocratie (BDP) présente pour les élections municipales en Turquie du 30 mars un système de co-candidatures avec lequel un homme et une femme co-dirigeront la municipalité en cas de victoire, ce qui se produire certainement dans des dizaines de petites, moyennes et quelques grandes villes des provinces orientales du pays.
    Concrétiser une telle proposition dans un pays européen serait déjà toute une nouveauté, mais le faire dans la « Turquie profonde », majoritairement rurale et avec un grand poids de la religion musulmane, cela suppose toute une révolution.
    Pour donner une plus grande présence et protagonisme social aux (...)

  • Massacres et nettoyage ethnique contre les Kurdes de Syrie

    Manuel Martorell 8 août 2013

    Les représentants du PYD (Parti de l’Unité Démocratique, principal parti kurde de Syrie) dans les capitales européennes diffusent ces jours ci un appel international dramatique pour freiner ce qu’ils considèrent comme le début d’une campagne de nettoyage ethnique dans le nord de la Syrie de la part de différents groupes djihadistes – et particulièrement du dénommé « Front d’Al-Nousra » et de l’organisation « Etat Islamique d’Irak et Syrie » (EIIS).
    Selon cette dénonciation, des dizaines d’exécutions sommaires se seraient produites, des centaines de kidnappings et des milliers de personnes ont été forcées d’abandonner leurs foyers devant la menace djihadiste, menée au nom de plusieurs « fatwas » (décrets (...)

  • L’autonomie kurde en Syrie prend forme malgré le rejet du gouvernement et de l’opposition

    Manuel Martorell 3 mars 2013

    Pour la première fois dans l’histoire de la République arabe de Syrie, et profitant du vide de pouvoir provoqué par la guerre, un groupe de travail a délimité le territoire d’une hypothétique région autonome kurde dans ce pays. Une chose totalement impensable il y a seulement deux ans vu que le régime baathiste a toujours nié l’existence d’autres peuples distincts du peuple arabe. Tant sous le gouvernement de Hafez Al-Assad que sous celui de son fils Bachar, le seul fait de parler de la culture, de la langue ou même de la musique kurde était une raison suffisante pour être arrêté, torturé et condamné à la prison.
    C’est pour cette raison que l’on n’a jamais su avec exactitude ni l’extension du territoire (...)