Jean Peltier

  • Un appel de soutien à Syriza très sélectif (suite de la discussion)

    Jean Peltier, Mauro Gasparini 24 février 2015

    Un appel de soutien à Syriza très sélectif (suite de la discussion)

    Le billet paru la semaine dernière à la suite d’un article critique sur le contenu d’un appel à la solidarité avec Syriza a suscité une nouvelle réponse de Mauro, membre de la direction de la LCR.
    Nous la reproduisons bien volontiers ici, avec une réponse de l’auteur du billet.
    Nous n’aurions pas eu à rougir ce texte d’appel de soutien à SYRIZA
    Hello Jean,
    J’ai lu ton complément sur l’appel. Et je dois dire que je trouve ça franchement décevant et peu honnête comme interprétation :
    "Mais aussi que la LCR n’aurait eu aucun problème à signer un appel de soutien total à Syriza qui, ne disant pas un mot de l’importance cruciale des mobilisations de travailleurs pour faire face à la bourgeoisie grecque et aux (...)

  • Elio Di Rupo et Jean-Luc Dehaene, l’empereur et les impressions

    Jean Peltier 23 février 2015

    Elio Di Rupo et Jean-Luc Dehaene, l'empereur et les impressions

    Parfois la lecture de la presse offre de véritables petites perles cachées au fond des articles les plus improbables. Les journaux de ce 20 février contiennent deux joyaux que nous devons à feu Jean-Luc Dehaene, dit le Taureau de Vilvorde, et à Elio Di Rupo, dit l’Empereur de Mons.
    L’important, c’est l’impression
    Dans son édito du jour pour Le Soir, Béatrice Delvaux évoque la situation difficile du CD&V au sein du gouvernement Michel. Sur une liste de sujets qui s’allonge de jour en jour – le déploiement des militaires en rue, la concertation sociale, le saut d’index sur les salaires, la suppression de l’exemption pour raisons familiales des chômeurs,… - ce parti supporte de plus en plus mal la (...)

  • Un appel de soutien à Syriza très sélectif (suite)

    Jean Peltier 13 février 2015

    Dans l’article Grèce (4) : Syriza aux portes du pouvoir - Déjà un impact dans la gauche européenne et belge publié le 22 janvier sur ce site, nous évoquions la publication d’une déclaration de solidarité « Nous souhaitons la victoire de Syriza aux élections du 25 janvier », lancée par « un collectif d’acteurs issus de milieux universitaires, politiques, de mouvements syndicalistes et citoyens de tous horizons » et publiée par le journal Le Soir.
    Ces acteurs étaient largement représentatifs de deux courants de la gauche belge francophone actuelle, présentés, avec un peu d’humour, comme la « gauche réformiste orpheline d’un PS qui n’est même plus réformiste » et la « gauche un peu plus radicale sans être de (...)

  • Grèce (4) : Syriza aux portes du pouvoir - Déjà un impact dans la gauche européenne et belge

    Jean Peltier 22 janvier 2015

    Grèce (4) : Syriza aux portes du pouvoir - Déjà un impact dans la gauche européenne et belge

    L’extraordinaire progression électorale de Syriza et sa possible arrivée au pouvoir font rêver la partie de la gauche qui, à la différence de la social-démocratie et d’une grande partie des Verts, refuse de se coucher devant le néolibéralisme. La solidarité avec Syriza devient un accélérateur de recompositions à gauche des PS.
    En Espagne, la nouvelle formation politique Podemos - qui se veut un prolongement sur le terrain politique du mouvement des Indignés et des mobilisations anti-austérité qui l’ont suivi - est désormais donnée en première place dans les sondages électoraux, alors que des scrutins régionaux auront lieu en mai et surtout qu’une élection nationale est prévue avant la fin de l’année. La (...)

  • Une si belle petite démocratie…

    Jean Peltier 4 octobre 2014

    Une si belle petite démocratie…

    La Belgique est peut-être un pays petit par la taille mais il est grand par la vigueur de sa démocratie ». Tel est le crédo qu’entonnent quotidiennement ministres, députés, chefs de partis, politicologues de tout acabit, experts de tout poil et journalistes de tous médias. Un simple petit coup d’œil à l’actualité de la semaine dernière alimente pourtant quelques doutes sur l’état de santé réel de ladite démocratie. Le pire étant que cette semaine n’avait vraiment rien d’extraordinaire et que l’actualité politique est toujours en « stand by » estival, suspendue à la naissance redoutée d’une kamikaze suédoise...
    Rappelons pour les distraits que la démocratie est sensée être « le pouvoir exercé par le peuple » ou, (...)

  • Référendum en Écosse : indépendance, Yes or No ? (I) Un débat écossais qui résonne aussi en Belgique…

    Jean Peltier 13 septembre 2014

    Référendum en Écosse : indépendance, Yes or No ? (I) Un débat écossais qui résonne aussi en Belgique…

    Jeudi 18 septembre, la population écossaise est appelée à participer à un référendum qui est d’une importance capitale puisqu’il doit permettre de décider si l’Écosse deviendra indépendante ou non.
    C’est le terme (provisoire) d’un processus entamé il y a trois ans avec l’arrivée au pouvoir à Edimbourg d’un nouveau gouvernement régional écossais, formé pour la première fois par le Scottish National Party (SNP), parti nationaliste devenu majoritaire aux élections régionales.
    Très longtemps, les sondages ont donné une large victoire au Non à l’indépendance qui est soutenu par tout l’establishment et les trois grands partis britanniques (conservateur, travailliste et libéral-démocrate). Mais le Oui est en (...)

  • Retour vers le futur II : 33 ans avant la Suédoise, l’expérience du dernier gouvernement homogène de droite en Belgique

    Jean Peltier 7 septembre 2014

    Retour vers le futur II : 33 ans avant la Suédoise, l'expérience du dernier gouvernement homogène de droite en Belgique

    Cent jours après les élections, on en est toujours aux discussions exploratoires à la préparation d’un programme gouvernemental. En soi, cela n’a rien de très étonnant en Belgique. Par contre, ce qui est bien plus étonnant, c’est que la coalition qui se dessine pour le moment marquerait une rupture nette avec les coalitions semi- ou pleinement tripartite réunissant les trois familles politiques traditionnelles. Non seulement elle inclut un parti d’orientation séparatiste, mais elle exclut la famille socialiste et se profile comme une coalition de droite assumée, qui veut « bousculer les tabous » et imposer une politique d’austérité plus radicale que ce qui s’est fait jusqu’ici.
    Nous reviendrons en (...)

  • Discussion à propos de l’interdiction des licenciements dans les entreprises qui font des bénéfices

    Erik Demeester, Jean Peltier 3 juillet 2014

    Discussion à propos de l'interdiction des licenciements dans les entreprises qui font des bénéfices

    Raoul Hedebouw, député fédéral du PTB, a annoncé, lors du meeting « Tournée Nationale » à Bruxelles, que la première proposition de loi que le parti introduirait au parlement viserait à interdire les licenciements dans les entreprises qui font des bénéfices. Dans la foulée, Erik Demeester, militant marxiste flamand animateur de la revue Vonk (et de sa version francophone Révolution), que nous avons eu l’occasion d’interviewer à plusieurs reprises, a publié sur le site de celle-ci un article consacré à ce thème. Jean Peltier, membre de l’équipe d’Avanti, a répondu de manière critique à cet article. Nous publions ci-dessous ces deux articles. (Avanti4.be)
    A propos de l’interdiction des licenciements dans les (...)

  • PTB : Se débarrasser du stalinisme, mais comment ?

    Erik Demeester, Jean Peltier 23 juin 2014

    PTB : Se débarrasser du stalinisme, mais comment ?

    Le PTB/PVDA a réalisé une percée nationale aux élections du 25 mai mais celle-ci a été plus marquée en Wallonie (5,8%) et à Bruxelles (3,9%) qu’en Flandre (2,5%), ce qui explique que tous les nouveaux députés, tant fédéraux que régionaux, ont été élus en Wallonie et à Bruxelles. En particulier, Peter Mertens, président du Parti, rate de peu à 2000 voix près un siège à Anvers. Il obtient quand même 26.000 voix de préférence (131 députés élus au parlement fédéral ont reçu moins de voix que Peter Mertens !). Comment le PTB/PVDA vit-il cette situation ? Comment expliquer aussi les déclarations récentes de dirigeants du parti amorçant une prise de distance plus marquée avec Staline et le stalinisme ? Nous en avons discuté (...)

  • Après les élections : De Wever consulte, le PS contre-attaque

    Jean Peltier 10 juin 2014

    Après les élections : De Wever consulte, le PS contre-attaque

    Alors que tout le monde s’attendait à assister à un lent – et même très lent – cheminement vers la mise en place de gouvernements tripartites à tous les niveaux de pouvoir, le PS et le CDH ont créé la surprise ont annonçant leurs fiançailles au niveau francophone, suivies le lendemain par celles du CD&V en Flandre.
    Derrière ces délicats bras de fer, coups fourrés et poignards plantés dans le dos, c’est tout le processus de recherche d’une majorité au niveau fédéral qui s’en trouve bousculé, et avec lui, l’architecture branlante de l’Etat.
    Un fédéralisme de « type spécial »
    La Belgique est un Etat fédéral. Commencé il y a 40 ans, le processus de fédéralisation a avancé par crises et bonds, le dernier étant (...)