David Harvey

  • Dossier : Marx, Piketty et la crise capitaliste

    David Harvey, José Luis Lezama, Vicenç Navarro 16 juin 2014

    Le livre de l’économiste français Thomas Piketty, « Le Capital au XXe siècle » (Seuil, 2013) rencontre un succès impressionnant – et singulièrement aux Etats-Unis. Ce succès, ainsi que son contenu et ses propositions suscitent de nombreuses polémiques et controverses à gauche. Les contributions que nous publions ci-dessous se situent ainsi à divers niveaux critiques ; celle de Vicenç Navarro, économiste espagnol que l’on pourrait qualifier de « néo-keynésien de gauche », influencé par le marxisme, souligne les apports de Piketty tout en en pointant ses « silences ». David Harvey, géographe marxiste et spécialiste du « Capital » de Marx, s’attache quant à lui à une critique méthodologique et conceptuelle de (...)

  • La crise et l’importance de l’imagination post-capitaliste. Entretien avec David Harvey

    Aubrey Robinson, David Harvey, Ronan Burtenshaw 11 septembre 2013

    Il y a cinq ans, l’écroulement de Lehman Brothers a signifié la plus grande faillite dans l’histoire des Etats-Unis. La crise financière qui a suivi a provoqué la Grande Récession – la crise la plus significative dans l’histoire du capitalisme depuis la Seconde guerre mondiale. Comment devrions-nous comprendre les aspects fondamentaux de ce système actuel en crise ? Quel monde alternatif pourrions-nous imaginer ? C’est à ces questions que répond le géographe marxiste David Harvey dans cet entretien réalisé par Ronan Burtenshaw et Aubrey Robinson pour le journal « Red Pepper » (Royaume Uni). David Harvey analyse ici la façon dont les contradictions du capitalisme – dont celles concernant le logement et le (...)

  • Pour lire le Capital

    David Harvey 31 octobre 2012

    David Harvey est géographe et professeur à l’université de New York. Il vient de publier aux éditions La Ville Brûle un ouvrage introductif et didactique consacré au « Capital » de Karl Marx. En ces temps de crise capitaliste, la relecture de l’œuvre principale du marxisme s’impose plus que jamais. Nous reproduisons ci-dessous des extraits de l’introduction de ce livre où l’auteur explicite sa démarche. (Avanti4.be)
    " Le capital est du travail mort, qui ne s’anime qu’en suçant tel un vampire du travail vivant, et qui est d’autant plus vivant qu’il en suce davantage. " (Karl Marx)
    Mon but est de vous amener à lire le Livre l du Capital, à le lire tel que Marx voulait qu’il fût lu. [...] Vous devrez, pour (...)