Celia Alldridge

  • Brésil : « l’expérience » du mondial

    Celia Alldridge 6 mai 2014

    Avec des frais s’élevant à environ 12 milliards de dollars, selon une estimation du Gouvernement brésilien, et dont une majorité sera affectée aux grands ouvrages de construction ainsi qu’à la rénovation des stades et des infrastructures, la Coupe du Monde de la FIFA exige d’importants investissements de ressources publiques.
    Tout cela fait partie de l’agenda du sport de compétition, établi à l’échelle planétaire, et qui s’intègre dans la logique d’un modèle favorisant et priorisant les « méga-événements » et leurs implications : infrastructures immenses, production de matières premières, capital transnational. Un modèle qui encourage la marchandisation et la privatisation de l’espace public, des personnes et (...)