Antarsya

  • Grèce : Une nouvelle étape commence

    Antarsya, Stathis Kouvelakis 28 janvier 2015

    Les événements se sont emballés en Grèce depuis dimanche : la victoire de Syriza, nette mais qui ne permet pas d’obtenir une majorité absolue au parlement ; l’alliance passée par Syriza avec le parti de droite souverainiste Les Grecs Indépendants afin d’assurer cette majorité, la prestation de serment d’Alex Tsipras comme Premier ministre et l’annonce de la formation d’un gouvernement (dans lequel les Grecs Indépendants ont obtenu le ministère de la Défense !).
    Nous publions ci-dessous deux courts textes qui tranchent avec l’enthousiasme – parfois un peu débridé – qui a saisi la gauche radicale européenne dimanche soir. (Avanti !)
    Stathis Kouvelakis est professeur d’université et membre du comité central (...)

  • Appel d’ANTARSYA contre la présidence grecque de l’UE

    Antarsya 15 janvier 2014

    ANTARSYA (coalition de la gauche anticapitaliste et révolutionnaire grecque) a appelé à une manifestation contre la présidence grecque de l’UE. Cette manifestation, interdite par le pouvoir et réprimée au moyen d’un impressionnant dispositif policier, a néanmoins réuni plusieurs centaines de personnes (plusieurs milliers selon le communiqué d’ANTARYSA) dans le centre d’Athènes. Un des dirigeants de la coalition et syndicaliste de l’ADEDY a été arrêté. Cette arrestation et la brutale interdiction de la manifestation a été largement condamnée, y compris par SYRIZA qui toutefois n’a pas appelé à manifester, Alexis Tsipras boycottant également la fête officielle de lancement de la présidence grecque. Ci-dessous (...)

  • Grèce : Communiqué d’Antarsya sur l’assassinat de deux membres de l’Aube Dorée

    Antarsya 4 novembre 2013

    L’attaque meurtrière et professionnelle contre deux membres de l’Aube Dorée à Neo Herakleio sert objectivement de provocation en faveur du gouvernement et de l’Etat ainsi que les plans de renforcement réactionnaire du système avec sa dangereuse arme de la théorie des « deux extrêmes ». Non seulement cet acte ne s’affronte pas au fascisme, mais il le renforce encore plus. Le fascisme doit être combattu par la lutte de masse des travailleurs et de la jeunesse dans les quartiers, les écoles, les lieux de travail.
    Cet acte criminel, d’où qu’il vienne, est hostile et étranger au mouvement de masse et à la gauche. La gauche n’a rien à voir avec les « règlements de compte » ni avec les assassinats de sang (...)

  • Grèce : Communiqué d’Antarsya sur le meurtre de Pavlos Fyssas par les nazis de l’Aube Dorée

    Antarsya 19 septembre 2013

    Des manifestations ont eu lieu aujourd’hui dans toute la Grèce en réaction au meurtre du rappeur Pavlos Fyssa par un militant de l’Aube Dorée. Celle qui a eu lieu à l’endroit même de l’assassinat, dans le quartier de Keratsini au Pirée, a été massive (le chiffre de 30 000 personnes semble circuler en Grèce). Cette manifestation a dégénéré immédiatement, donnant lieu à des affrontements violents. Nous reproduisons ci-dessous le communiqué de la coalition anticapitaliste ANTARSYA.
    C’était une question de temps : la meute fasciste a assassiné un militant
    Aujourd’hui se lève un jour noir pour le peuple qui lutte. Pavlos Fyssas, 34 ans, militant du mouvement antifasciste, individu qui mettait sa vie et son art (...)

  • Le gouvernement grec supprime par décret le droit de grève des enseignants

    Andreas Sartzekis, Antarsya, Librered 13 mai 2013

    Le gouvernement grec a remis ce lundi un ordre de « mobilisation civile » à tous les professeurs de l’enseignement secondaire avec lequel il interdit la grève dans ce secteur. Les enseignants ont demandé le soutien des deux principaux syndicats afin de pouvoir la mener à bien.
    Le conflit ouvert entre le gouvernement et les enseignants s’est durci ce week-end avec la décision de l’exécutif d’empêcher à tout prix une grève enseignante prévue pendant les examens nationaux des étudiants de la fin du secondaire pour leur entrée à l’université.
    Le Premier ministre Antonis Samaras a signé un décret ce samedi après midi par lequel il ordonne la « mobilisation civile » des enseignants du secondaire, ce qui (...)

  • Déclarations d’Alexis Tsipras (Syriza) et d’Antarsya face au hold-up de l’UE à Chypre

    Alexis Tsipras, Antarsya 21 mars 2013

    Il est totalement évident maintenant que les leaders de l’UE suivent une voie qui va ouvertement à l’encontre des peuples européens. La stratégie du gouvernement allemand, avec la bénédiction du capital financier spéculatif en Europe, est une stratégie de colonisation de tout le sud de l’Europe, en particulier de la Grèce et de Chypre.
    Un instrument clé pour la mise en œuvre de cette stratégie est l’extorsion basée sur la dette, la même dette qui dévaste le sud du continent avec les politiques néolibérales d’austérité. Même si la dette n’aurait pas existé, ils l’auraient inventée dans le but de servir leurs objectifs. La décision de l’Euro Groupe de vendredi dernier met en péril la stabilité du système (...)

  • Grèce : Le péril fasciste, la gauche et Antarsya

    Antarsya 17 mars 2013

    Selon presque toutes les analyses politiques (qui sont confirmées par les sondages), la polarisation politique enregistrée lors des élections du 17 juin 2012 se poursuit et s’aiguise. La caractéristique de base de cette polarisation est l’effondrement total de la social-démocratie et la détérioration progressive du centre-droit. Cette crise fait que des couches sociales « se libèrent » et se tournent soit vers la gauche réformiste (Syriza), soit vers l’extrême droite fasciste.
    Aube Dorée continue à augmenter son influence à pas de géants. Dans la période immédiate, tandis que les effets de la crise économique et des politiques des mémorandums affectent non seulement la classe ouvrière mais aussi la grande (...)

  • Grèce : Appel d’Antarsya pour la grève générale du 20 février : Tous en grève le 20 février ! A bas le gouvernement des mémorandums !

    Antarsya 20 février 2013

    Le 20 février, nous tous, travailleurs du secteur public et privé, nous faisons grève et nous manifestons contre le gouvernement des mémorandums et de la soumission.
    Nous appelons à un soulèvement ouvrier et populaire pour renverser le gouvernement et ses mesures brutales : baisse des salaires et élimination des conventions collectives, tentative réactionnaire de limiter le droit le grève, milliers de licenciements dans le secteur public qui s’ajoutent au million et demi de chômeurs, privatisation des biens sociaux (eau, sol, énergie), liquidation du patrimoine public. L’année dernière, à la même période, avec les énormes mobilisations de février, nous avions envoyé à la poubelle l’autre « tout puissant (...)

  • Grèce : Dehors Merkel ! Communiqué d’Antarsya et déclaration de Manolis Glezos

    Antarsya, Manolis Glezos 9 octobre 2012

    Le terrorisme et les interdictions ne passeront pas ! La raison est du côté du peuple souverain : dehors Merkel, dehors l’UE et le FMI !
    Dans le pur style de la Junte militaire de l’époque de la dictature, le directeur de la police de la région d’Attique, comme un gouverneur d’Occupation, a interdit les concentrations publiques dans tous les lieux où se déplacera la chancelière allemande lors de sa visite en Grèce.
    Cette provocation du gouvernement est dans la droite ligne de la politique de répression permanente à l’égard des mobilisations des travailleurs, des arrestations préventives et de la culture de la peur et de la terreur instaurée avec l’aide inestimable des bandes nazies.
    Le gouvernement (...)

  • Communiqué d’ANTARSYA face aux nouvelles mesures d’austérité du gouvernement grec

    Antarsya 16 septembre 2012

    Les mesures présentées par le gouvernement de coalition ND-PASOK-DIMAR, ensemble avec l’UE et le FMI afin de garantir aux prêteurs les 11,5 milliards de dollars qui augmentent continuellement conduiront à la destruction du peuple. La nouvelle réduction des salaires et des pensions, les coupes sombres dans les allocations familiales, l’abolition des primes extras et les 150.000 licenciements dans la fonction publique plongeront des milliers de familles encore plus dans la misère et la chômage.
    Cette situation devient insupportable et elle se combine avec une augmentation du prix des combustibles de chauffage d’au moins 1,5 euros, la faillite de l’EOPYY (Sécurité sociale) et les prix des biens de (...)