Ukraine : Appel des mineurs du bassin de Kriviy Rih aux travailleurs d’Europe

Oleksandr Bondar, Yuri Samoilov 20 mai 2014

Ukraine : Appel des mineurs du bassin de Kriviy Rih aux travailleurs d'Europe

L’attention de la communauté mondiale est actuellement axée sur la confrontation entre les forces pro-gouvernementales et anti-gouvernementales en Ukraine. Cette confrontation devient d’autant plus tenace et sanglante qu’elle se transforme en un affrontement interethnique qui attise une haine mutuelle hystérique entre les travailleurs de différentes nationalités.

Ce qui reste caché aux yeux des gens en ce moment est la situation économique et sociale qui se tend, et pas seulement dans les régions où les combats se déroulent. La dévaluation rapide de la hryvnia (monnaie ukrainienne), la forte hausse des prix des biens de consommation, du transport et des services de base, ainsi que les réductions de la production dans de nombreuses entreprises - tout cela a conduit à une forte baisse des salaires réels des travailleurs. Selon nos estimations, il y a eu une chute de 30 à 50% des salaires réels.

L’annonce par le gouverneur de l’oblast (province) de Dnipropetrovsk d’une augmentation de salaire de 20% pour avril s’est, dans les faits, transformée en une aumône de 300 à 700 hryvnia (de 25 à 58 EUR) insultante pour les travailleurs. Les mineurs n’ont ainsi reçu comme augmentation que 15% du barème officiel, qui ne représente souvent que moins de la moitié de leur revenu réel. De plus, l’argent a été versé à titre de "soutien matériel", ce qui signifie qu’il ne sera pas inclus dans le calcul de leur salaire mensuel moyen, et donc dans le calcul de leur congé annuel.

En conséquence, nous n’avons pas d’autre choix que d’exiger un doublement immédiat du salaire réel dans l’intérêt de la préservation de la paix sociale dans ce pays. Nous sommes profondément convaincus que la cause principale de la situation déstabilisée dans le pays est la cupidité des oligarques russes et ukrainiens, qui paient un salaire de mendiant aux travailleurs, envoient tous leurs profits à l’étranger et ne paient pas d’impôts en Ukraine. En fait, les oligarques sont presque totalement exonérés d’impôts sur leurs bénéfices.

Nous nous tournons vers vous avec un appel à soutenir notre lutte contre les oligarques qui ont conduit l’Ukraine dans la crise actuelle et qui continuent de la déstabiliser davantage chaque jour, menaçant de provoquer une guerre fratricide en Ukraine, qui aurait sans aucun doute des conséquences catastrophiques pour l’ensemble de Europe. Il est nécessaire de faire pression sur les sociétés des oligarques ukrainiens et russes, dont beaucoup ont placé leurs actions au London Stock Exchange.

Un conflit du travail est en train de se développer dans les entreprises du groupe EVRAZ dont le siège est à Londres. Aujourd’hui (11 mai 2014) les mineurs ont défilé dans les rues de Kryvyy Rih jusqu’au siège administratif de la EVRAZ Sukha Balka et ont aspergé les bureaux de pièces de monnaie en signe de protestation contre l’"augmentation de salaire" fictive du mois d’avril. Le Syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine appelle à organiser des piquets devant les bureaux d’EVRAZ et les bureaux des sociétés appartenant à d’autres oligarques russes et ukrainiens, tant à Londres que dans d’autres villes d’Europe. Si nous ne les forçons pas à changer d’avis, les chances de maintien de la paix en Ukraine deviendront insaisissables.

Dans le même temps, nous exigeons que les autorités reconnaissent officiellement l’autodéfense des mineurs et l’armement des brigades de mineurs. L’organisation et l’auto-défense des travailleurs sont précisément les facteurs de stabilisation qui peuvent effectivement empêcher l’escalade de la violence en Ukraine. Dans les endroits où les travailleurs organisés contrôlent la situation, les actions de masse ne se transforment pas en massacres. Les travailleurs ont défendu le Maïdan à Kryviy Rih. Les travailleurs n’ont permis aucune violence quand ils ont pris sous leur contrôle la situation dans la ville de Krasnodon lors de la récente grève générale qui s’est déroulée là-bas.

Nous appelons les travailleurs de Grande-Bretagne à la solidarité. En particulier, nous vous serons reconnaissants pour toute diffusion de l’information et toute aide humanitaire, mais le plus grand besoin que nous ressentons en ce moment est celui de vêtements de protection individuelle pour les membres des brigades d’autodéfense et d’équipements de communication radio mobile.

Vive la solidarité internationale des travailleurs !

En préservant la paix en Ukraine, nous préserverons la paix en Europe !

Oleksandr Bondar, président de la section du Syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine pour la société EVRAZ Sukha Balka.

Yuri Samoilov, coordinateur de la Confédération des Syndicats libres d’Ukraine à Kryviy Rih, président du Syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine à Kryviy Rih.

Source :
http://www.internationalviewpoint.org/spip.php?article3404
Traduction française pour Avanti4.be : Jean Peltier