L’attentat contre Charlie Hebdo et ses suites. Petit guide de ce que vous pourrez lire sur Avanti !

Avanti 15 janvier 2015

L'attentat contre Charlie Hebdo et ses suites. Petit guide de ce que vous pourrez lire sur Avanti !

L’attentat contre Charlie Hebdo a provoqué une condamnation quasi-universelle en France et dans le monde et suscité des réactions d’une ampleur extraordinaire, comparables à celles qui ont suivi les attentats du Word Trade Center en 2011… et qui soulèvent autant de questions et de problèmes qu’il y a 13 ans.

Avanti – comme tant d’autres – est résolument hostile au terrorisme et à l’intégrisme religieux et est inconditionnellement partisan de la liberté d’expression. Nous sommes tout autant hostiles à l’islamophobie, à l’antisémitisme, au racisme et aux discriminations sous toutes les formes. Et nous ne faisons aucune confiance aux gouvernements, aux Etats et aux clergés religieux pour résoudre ces problèmes, surtout quand leurs perspectives sont de réduire les droits démocratiques et de multiplier les interventions impérialistes dans le monde, sous couvert de lutte pour la démocratie et la civilisation.

Nous pensons que la gauche doit développer sa propre alternative face au chaos du monde. Or, face à ces événements, les divers courants de cette gauche ont fait entendre des points de vue parfois différents, voire divergents.

Avanti ! ne peut évidemment rendre compte de l’ensemble de ces débats. Vous pourrez trouver facilement les points de vue des organisations et mouvements français, de toutes tailles et de toutes tendances, via leurs sites.

Nous avons donc choisi de fournir une série de points de vue qui, sans nécessairement se rejoindre sur toutes les questions, partagent nos préoccupations et pointent dans le même sens que nous, à savoir une vision socialiste qui soit émancipatrice, internationaliste, démocratique et révolutionnaire.

Que trouverez-vous donc sur notre site ?

Nous ouvrons ce chantier avec « Contre le terrorisme et contre l’islamophobie », le témoignage et l’analyse de John Mullen, un militant anticapitaliste britannique vivant en France depuis très longtemps. Ses notes sur la manifestation monstre à Paris et ses réflexions sur ce qui se joue aujourd’hui – le potentiel positif de l’élan de solidarité, les ambiguïtés du « Je suis Charlie », les récupérations par le gouvernement PS comme par l’opposition de droite, le danger d‘une poussée islamophobe de grande ampleur,… - nous semblent une manière intéressante pour aborder les questions qui se posent aujourd’hui.

Vous trouverez dans la foulée un court billet « Dieudonné, Charlie et le terrorisme » écrit par Laurent Lévy, un autre militant anticapitaliste français (auteur notamment du livre « La gauche », les Noirs, les Arabes qui fustige les glissements déjà à l’œuvre en termes de restrictions à la liberté d’expression.

Passant la Manche, l’article suivant « Paris, et d’autres atrocités » d’Omar Saji, illustre la position de l’organisation britannique Alliance for Workers’ Liberty (AWL), qui insiste sur la nécessité pour la gauche de prendre une position sans ambiguïté tant en défense de la liberté d’expression qu’en opposition au « clérico-fascisme » auquel se rattache, selon elle, l’intégrisme islamique (comme d’autres courants intégristes religieux agissant sur le terrain politique).

Et enfin (pour cette fois !), l’article « Ne laissez pas cette horreur être utilisée pour attiser le sectarisme » est une déclaration de l’International Socialist Organization (USA) publiée le lendemain de l’attaque contre Charlie Hebdo. Tout en condamnant sans équivoque l’attentat, elle met en évidence l’hypocrisie des réactions de nombreux dirigeants politiques et gouvernements et met en garde contre l’utilisation que ceux-ci ne manqueront pas de faire de l’indignation de la population, à l’image de ce que Bush a fait suite aux attentats du 11 septembre.

Nous continuerons dans les prochains jours et semaines à présenter du matériel de première main, dont nous espérons qu’il contribuera, à sa petite échelle, à nourrir la réflexion et à pousser à l’action.