21 février 2013 : Charleroi : De la concertation à l’occupation - Nouvelles et anciennes formes de résistance : quelle stratégie commune ?

 

En 2013, cultivons la contestation ! Focus sur les nouveaux mouvements sociaux

DEBAT - Jeudi 21 février à 20h

De la concertation à l’occupation - Nouvelles et anciennes formes de résistance : quelle stratégie commune ?

Aujourd’hui, les occupations de l’espace public, la désobéissance civile, la « riposte » sur le net et en particulier sur les réseaux sociaux prennent leur place comme étant les nouveaux moyens d’expression des peuples « indignés », en lutte contre le monde de la finance, l’exploitation et les injustices. Les organisations syndicales, quant à elles, restent attachées aux formes plus « traditionnelles » de résistance qui ont permis de remporter bien des combats par le passé. Ainsi, les grèves, les manifestations, et la concertation sociale côtoient sans trop s’y frotter les nouvelles formes de contestation,contre le même ennemi : le capitalisme. Les syndicalistes sont-ils des technocrates, des négociateurs professionnels, et les indignés, de doux rêveurs désorganisés et sans revendications concrètes ? Taboo et les Jeunes FGTB Charleroi vous proposent un débat pour confronter anciennes et nouvelles formes de résistance, et dépasser les clichés.

En présence de :

Antonio Cocciolo, Président des Métallos FGTB Hainaut-Namur,
Nathan d’Occupy Charleroi
Pierre du Collectif Artivistes (à confirmer)

Entrée libre

Infos :
Centre Jeunes Taboo 071/641.307 – taboo@brutele.be –
www.centrejeunestaboo.wordpress.com